Trofel

Mimi Corona

Angèle Cor

Annie-Belle


Typhose

Josy'K Love

Côme Ratiche


Aranéa-mare

Jean-Roger de Pluviger


(de droite à gauche)

Angèle Cor, Annie-Belle, Mimi Corona, Typhose, ... ,Côme Ratiche, ... , Jean-Roger de Pluviger, Josy'K Love

Joke

Joke: peintre punk rock, il revisite les classiques de la peinture en acrylique ou huile sur toile, en pastel ou crayonnage sur papier.

Trouver les dafalgans

d'après William Eckersberg

(femme à sa toilette, 1842)

Huile sur toile

L'invité surprise

d'après Vincent Van Gogh

(Les mangeurs de pommes de terre, 1885)

Huile sur bois


La femme du soudeur

Huile sur bois, 2021

Jeune fille

d'après Jean Baptiste Ingres

(La baigneuse Valpinçon, 1808)

Huile sur bois



oeuvre unique

"La voilà..."

Huile sur toile

300 €

 

Oeuvre unique, huile sur toile

"Et hop Titien"

D'après "La vénus d'Hurbino" de Titien

500 €

 

                           Oeuvre unique, huile sur bois cadre bois doré

                                    "Boucher, pour tailler la bavette sfr"

                                                                      500€

Oeuvre unique

"La mode c'est de la merde"

Huile sur toile

250 €

Oeuvre unique, huile sur toile

"Judith "

D'après "Amélie " de Gustave Klimt

500 €

 

 

Oeuvre unique, huile sur toile

"Stivell à l'Olympia"

d'après l'Olympia de Manet

500 €


Annie Duchêne


Terre cuite, 1200°C


Awenn   300€

Grès vernis, 900°, socle acier

Dihun NON DISPONIBLE

Terre cuite, 1200°C

Awenn  II

Grès vernis,900°, socle acier NON DISPONIBLE 

Homme Gris Denglas

Terre cuite, 1200°C NON DISPONIBLE


Armelle 60€

" Atilla " Grés cuit 1300°C & support métal 

 

Prix 350€


Papier mâcher, peinture acrylique


frédéric louvier


Après un séjour à l’école des Beaux Arts de Lyon, j’ai fait des études d’histoire de l’art dans la capitale des Gaules. Durant cette période, la peinture était mon moyen d’expression exclusif avec une quinzaine d’expo en peu de temps.

D’abord, ce fut une peinture figurative, tendance surréaliste, essentiellement des personnages… Puis les figures ont subi des déformations tout en restant réalistes. Ensuite un glissement s’est opéré vers l’abstraction, d’abord en « éclatant » les personnages, puis en les faisant complètement disparaître.

Très vite, j’ai eu le sentiment de parcourir, dexpérimenter plusieurs périodes de lhistoire de l’art en quelques années. Puis j’ai découvert la céramique et très vite, la nécessité de réaliser des sculptures s’est imposée. Des séries de têtes, de pots, de poissons, de bouddhas… ont vu le jour.  

La toute première série est celle des « têtes dessinées », il s’agit de têtes échelle un, conçues à partir d’une terre locale engobées. Après une première cuisson, un dessin est fait à l’aide d’un crayon émail, puis 2 ou même jusqu’à 5 cuissons sont nécessaires avant satisfaction… La tête est le support, comme le sont les toiles ou les feuilles de papier. Le visage est méditatif, surface paisible. Alors ce qui se cache dans la profondeur peut remonter.... Des dessins, des écritures à peine lisibles, des traits… cela s’exprime, cela s’imprime… 

Les séries suivantes gardent le visage méditatif, qui reste pour moi ce mystère qui est caché au le cœur de l’être humain.


Caroline Crozat

LES MÉTAMORPHOSES

"De l'énergie, de la vie et de la couleur avant toute chose"

Caroline Crozat est née à Paris, habite en Bretagne, mais a surtout vécu en Lorraine, à Metz et dans la Fensch.

Son enfance a été bercée par le fantasme africain, continent où son oncle habitait.

Très tôt, elle dessine. Beaucoup. De tout, tout le temps : elle explore.

C'est au Beaux-Arts de Metz qu'elle commence à peindre de très grands formats sur affiche publicitaire, la situant dans la mouvance de la Figuration Libre dans les années 90.

C'est une Neo-Expresionniste.

"Je savais dessiner avant les Beaux-Arts et j'ai voulu y entrer pour me mettre en danger et changer de forme, me remettre en question, devenir une tête d’épingle, ne pas m’ennuyer avec moi-même, la liberté, c'est plus dur qu'on ne le croit", dit-elle.

Tout devenant code au fur et à mesure des époques, elle se fout d'être "de ceci ou de cela", (sans en être dupe) maintenant son cap contre vents et marées...

C'est un Art où le hasard et l'accident sont intégrés.

C'est de l'improvisation pure, comme chez les jazzmen, du mouvement.

Reconstruction de la figure propre du "réel", figure digérée, absorbée et restituée.

Elle s’applique à ne jamais savoir à l’avance ce qui va se passer sur la toile ou le dessin. C’est l’aventure.

Pas de plan, pas de structure préalable (trop simple et scolaire), mais à l’arrivée, ça doit tenir debout.

Si ça ne tient pas debout, elle détruit tout. 

Tenir debout, c’est lorsque la peinture est congruente.

Son parcours est atypique puisqu’elle a principalement vécu de la musique (autodidacte), tout en dessinant et peignant.

Elle est aussi écrivain et auteur-compositeur interprète, aimant la diversité culturelle.

"Les langages s'apportant les uns aux autres".

 

Un humain, c’est l’esprit, le corps, les émotions et les erreurs, et la vie possède aussi sa part de hasard. Je veux faire une peinture humaine.

CATHERINE BOURDIER

Sculpteuse de l’invisible

J’observe, je découvre et matérialise des mondes oubliés pour les rendre accessibles à l’esprit.

Simples éphémères, instantanés de la vie ordinaire, introspections poétiques, ils se dévoilent entre mouvements et récits.

De la miniature à la taille humaine, mes sculptures sont figuratives.

Je souhaite leur expressivité corporelle généreuse et singulière pour éveiller curiosité, aviver les sens et susciter les rencontres.

Traces, espaces intérieurs et écritures sont essentielles dans ma création. Elles me permettent de dépasser le simple volume en ouvrant une 4ème dimension où chacun peut à sa guise entrer, explorer et rêver en résonance avec ses propres chimères.

J'aime jouer et expérimenter les matières avec lesquelles je façonne mes œuvres.

Mes matériaux sont variés : céramique à froid, métal, treillis, papier, argile, résine, tissu, pigments, bronze, cire … 

Expositions individuelles et collectives depuis 1996.

Salon nationaux et internationaux.

Galeries (Nantes, Bruxelles, Paris, Pont-Aven, Saint-Nazaire, Guadeloupe)

Prix de la sculpture à la Biennale Internationale de Miniatures de Ville-Marie (Québec-2003)

" Respire " Grès noire, cuisson 1300°C

 

Prix 300 

" Extase minérale " Argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 150 

" Respiration " Grès, cuisson 1300°C

 

Prix 300 


" Satisfaction " Grès, cuisson 1300°C

 

Prix 300 

" Conversation lumineuse " Argile blanc, cuisson 900°C

 

 Prix 150 

" Grain de folie " Grès, cuisson 1300°C

 

Prix 300 


" Onde Sensuelle " Pâte auto-durcissante

 

Prix 100 

" Contemplation spiralée " argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 100 

" Petit mari " argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 100 


" Lumière stellaire " argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 100 

" Rêve coralien " Pâte auto-durcissante

 

Prix 100€

" Instant douillé " argile blanc, cuisson 900°C 

 

Prix 100 


" Saveur de sylex " argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 100 

" Liseur " argile blanc, cuisson 900°C

 

Prix 100 

" Petit mari frisé" pâte auto-durcissante

 

Prix 100 


"Rêverie", Bronze 1/8

1400€ (20x10 cm)


"Mmmmmh Soleil", Bronze 1/8

1400€ (18x17 cm)


"Rythm Blue", Bronze 1/8

1400€ (28x14 cm)


"Matinale", Bronze 1/8

1400€ (26x18 cm sans le socle)



"Camille et les délices" Oeuvre unique

3 bronzes sous globe

1400€


Infos

la Galerie Pom est ouverte du lundi au samedi de

10h à 12h et de 14h à 19h 

La Galerie Pom 

42 rue du Maréchal Foch 

56100 Lorient

 

Le contenu Google Maps ne s'affiche pas en raison de vos paramètres des cookies actuels. Cliquez sur la politique d'utilisation des cookies (Fonctionnels) pour accepter la politique d'utilisation des cookies de Google Maps et visualiser le contenu. Pour plus d'informations, consultez la politique de confidentialité de Google Maps.

Contact

Téléphone : 06 16 52 47 04

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.